******aa*******
Suivi des stades phénologiques des châtaigniers 2017

Sommaire :
Suivi de végétation
Résultats suivis 2017
Protocole de suivi

*** Suivi de végétation avant lâcher ***

L'ADAAQ coordonne un groupe de 28 apiculteurs professionnels, amateurs et communes dans un programme de lutte collective et biologique contre le cynips du châtaignier. 38 communes de la région bénéficieront ainsi ce printemps de 44 lâchers d'auxiliaires.




La réussite de ces lâchers nécessite un suivi rigoureux du développement de la végétation. La date des lâchers est déterminée en fonction de ces suivis. En effet, l'insecte auxiliaire doit être déposé sur la galle, du châtaignier infesté, lorsque celle-ci est bien formée mais suffisamment souple pour que le Torymus puisse y pondre ses œufs et parasiter le cynips.

Au sein des participants à ce programme, un groupe de volontai
res assurent le suivi des stades phénologiques des châtaigniers, par secteur, en appliquant un protocole proposé par l'INRA de Sophia. 

Les informations recueillies par les observateurs de terrain sont communiquées en continu au centre d'expérimentation Invenio en charge de l'élevage de Torymus sinensis, ce qui leur permet de déterminer la date d'émergence des auxiliaires et celle du lâcher in situ.


*** Résultats des suivis terrain ***


Secteur Béarn


Secteur Pays Basque


Secteur Gironde



*** PROTOCOLE ***

SUIVI DES STADES PHENOLOGIQUES DU CHATAIGNER

Dans l’optique de réaliser des lâchers de Torymus sinensis ce printemps 2017 (avril-mai), il est nécessaire d’assurer le suivi phénologique des châtaigniers présents sur les sites de lâcher retenus.

 

-          Choisir 5 rameaux dans le boisement (d’une vingtaine de centimètres de longueur). Sélectionner ces rameaux sur différents arbres, à différentes hauteurs et sur des arbres plus ou moins jeunes et plus ou moins exposés.

 

-          Marquer ces rameaux (rubalise, morceau de ficelle, peinture, ect.) pour pouvoir les reconnaitre et réaliser le suivis sur les mêmes rameaux chaque semaine.

 

-          Compter le nombre de bourgeons correspondants aux différents stades phénologiques (voir plaquette illustrée des stades phénologiques).

 

-          Noter les informations sur une fiche terrain, puis dans le tableur informatique et les communiquer à l'ADAAQ.

 

Ce suivi devra être réalisé une fois par semaine, à jour régulier, à partir de fin mars. Il s’achèvera lorsque la date de lâcher sera définie (fin avril ou début mai, selon la météo et les secteurs)


Les lâchers doivent être mis en place quand 50% des bourgeons ont atteint le stade D.



  Plaquette d'illustration des stades phénologiques ( source Invenio) :